top of page

Trouver mon métier

Aide soignant

aide soignant F/H

les FORMATIONs

Pour devenir aide-soignant.e, il faut obtenir le diplôme d’Etat d’aide-soignant.

Ce diplôme est possible en formation continue, en alternance et/ou par la VAE (Validation d’Acquis de l’Expérience).

Des formations complémentaires (prise en charge de la personne âgée démente, accompagnement de fin de vie…) peuvent être requises. Après 3 ans d’exercice, il est possible de bénéficier de la formation professionnelle continue pour obtenir le diplôme d’infirmier.

les compétences 

- Maîtriser les gestes techniques liés aux soins de confort ou d’hygiène.
- Être en capacité de transmettre les informations au quotidien et lors des
réunions avec l’équipe interne.
- Savoir communiquer avec le réseau familial.

vidéo
 

les missions

Administrer des soins : soins de la peau, prévention des escarres, pose de base de contention.
- Accompagner la personne dans les gestes de la vie quotidienne (aide au repas, à l’habillage…).
- Surveiller les paramètres vitaux : température, poids, pression artérielle, pouls.
- Faire des soins d’hygiène.
- Aider à la mobilité, en utilisant du matériel médicalisé.
- Interagir avec le réseau familial, social et médico-social de la personne.
- Transmettre les informations quotidiennement et participer aux réunions de coordination interne.
- Contrôler l’état du matériel médical lorsqu’il/elle intervient au domicile.

savoir-être 

- Bon équilibre et bonne résistance physique
- Capacité de dialogue, d’écoute et de    bienveillance pour apporter soins et réconfort
- Disponibilité et sens de l’initiative
- Travailler en équipe
- Discrétion : le métier d’aide-soignant.e est soumis au secret professionnel

salaire

Le salaire varie de 1760 € net/mois et 2300€ net/mois en fin de carrière.
L’aide-soignant.e bénéficie de garanties conventionnelles en matière de protection sociale, de formation professionnelle mais aussi de congés d’ancienneté.
L’aide-soignant.e pratique des horaires de travail adaptés (en établissement ou au domicile), il/elle peut exercer à plein temps ou à temps partiel, de jour comme de nuit. Le travail se fait par roulement tous les jours de la semaine y compris le dimanche
et les jours fériés. A domicile, il implique de nombreux déplacements, un moyen de locomotion individuel est souvent nécessaire.

Auxiliaire de vie

auxiliaire de vie F/H

les FORMATIONs

Aucun diplôme n’est exigé pour exercer le métier d’auxiliaire de vie. Cependant les entreprises préfèrent les personnes ayant obtenu le titre professionnel Assistant.e de vie aux familles ou le CAP Assistante Technique en Milieu Familial et Collectif.
L’assistant.e de vie aux familles peut évoluer grâce à la formation professionnelle vers les métiers de chef.fe de secteur, technicien. ne d’intervention sociale et
familiale, d’accompagnant.e éducatif.ive et social.e, aide-soignant.e, auxiliaire de puériculture, ambulancier.ère.

les compétences 

- Connaissance des dispositifs et institutions en lien avec le métier.
- Savoir coopérer avec les différents partenaires (travailleurs sociaux et paramédicaux).
- Produire des écrits professionnels qui servent de supports aux actions

vidéo
 

les missions

- Aider au maintien et au développement des capacités de la personne aidée.
- Aider aux actes essentiels de la vie (toilette, habillage, prise des repas).
- Accompagner la personne dans sa vie sociale (courses, loisirs, rendez-vous…).
- Apporter des solutions techniques pour sécuriser le cadre de vie.
- Assurer l’entretien du domicile de la personne aidée ou de la famille accompagnée.
- Veiller sur l’évolution de la personne, la stimuler, la soulager, lui apprendre à faire, communiquer avec ses proches.
- Animer la journée à l’aide d’activités manuelles et artistiques, promenades, jeux.

savoir-être 

- Bon équilibre personnel
- Secret professionnel
- Communication
- Autonomie
- Bienveillance et sens des responsabilités
- Organisation réactivité

salaire

Entre 1 700 et 1 800 euros bruts/mois
L’assistant.e de vie aux familles débute généralement au SMIC. En fin de carrière il /elle peut toucher un salaire d’environ 2000 € brut par mois.
Les branches apportent des garanties conventionnelles à ses salariés en matière de protection sociale, de formation professionnelle mais aussi des congés d’ancienneté.
Le métier implique des horaires de travail adaptés, y compris le soir, le dimanche et les jours fériés. Il/elle peut s’exercer à mi-temps ou à temps plein. Le métier implique de nombreux déplacements, un moyen de locomotion est le plus souvent nécessaire.
Le métier s’exerce au domicile ou en établissement.

Agent de service hospitalier

Agent de service hospitalier F/H

les FORMATIONs

Le métier est accessible sans formation. Cependant un CAP ou un BEP spécialisé est souvent apprécié par les employeurs. Posséder l’un des diplômes suivants est nécessaire pour évoluer vers d’autres responsabilités :

- Titre professionnel d'agent de service hospitalier ou agent de service médico-social
- CAP Maintenance et hygiène des locaux
- CAP Agent de propreté et d’hygiène
- BEP Métiers de l’hygiène
- BEP Carrières sanitaires et sociales
- BAC PRO Hygiène propreté et stérilisation
Avec une formation complémentaire, l’agent.e de service hospitalier peut s’orienter dans différents secteurs de la santé : aide à domicile, auxiliaire de vie sociale, auxiliaire de puériculture. En obtenant le certificat d’aptitude aux fonctions d’aide-soignant, l’agent.e de services hospitaliers peut devenir aide-soignant.

les compétences 

- Maîtriser les gestes techniques liés au nettoyage et le protocole
d’utilisation du matériel
- Maîtriser les règles d’hygiène et technique de bio nettoyage
- Connaître les procédures de traitement de linge hospitalier

vidéo
 

les missions

- Nettoyer les chambres
- Entretenir et désinfecter les sols, les murs, les toilettes, les salles de bains et tous les locaux des établissements (parties communes)
- Responsable de la propreté et du rangement des mobiliers
- Peut effectuer le service hospitalier (distribution des repas, collations…) auprès des patients / résidents
- Peut effectuer la stérilisation du matériel médicochirurgical
- Peut aider au brancardage des malades

savoir-être 

- Être empathique et bienveillant
- A l’écoute des résidents et patients
- Avoir le sens du service
- Discrétion
- Être autonome et adaptable

salaire

Entre 1 550 et 1 700 euros bruts/mois
En général le salaire des agent.e.s de services hospitaliers est équivalent au SMIC,mais celui-ci dépend de plusieurs critères : niveau d’expérience, qualification…
Les agent.e.s de services hospitaliers exercent au sein d’hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, centres de convalescence en relation avec différents
services (soins, cuisine, lingerie…).
Ces structures peuvent être associatives, publiques ou bien privée. Dans le secteur public hospitalier, les agent.e.s de services hospitaliers constituent un corps de la
fonction publique de catégorie C auquel s’appliquent les dispositions du décret 89-241 du 18 Avril 1989 modifié.

Accompagnant éducatif et social

Accompagnant éducatif et social F/H

les FORMATIONs

Aucun diplôme n’est exigé pour préparer le : le Diplôme d’Etat d’Accompagnement.e Educatif.ive et Social.e (DEAES) Cependant l’entrée en formation est soumise à la réussite aux épreuves d’admission en formation organisées par les établissements de formation : un dossier de candidature.
Les perspectives d’évolution après avoir exercé en tant qu’accompagnant.e éducatif.ive et social.e sont multiples : aide-soignant.e, auxiliaire de puériculture,
moniteur.rice éducateur.rice, assistant.e de vie aux familles.

les compétences 

- Analyser la situation et les besoins de la personne accompagnée
- Collaborer avec l’ensemble des intervenants à la réalisation d’un objectif commun
- Définir les modalités de mise en oeuvre et d’accompagnement
- Identifier les modifications de l’état de la personne et en informer l’équipe soignante
- Connaissance des règles d’hygiène
- Connaissance des techniques d’écoute et de relation à la personne
- Connaissance des signes et degré de douleur

vidéo
 

les missions

- Accompagner les bénéficiaires dans leurs actes de la vie quotidienne
- Permettre l’accès aux activités d’apprentissage
- Favoriser l’épanouissement social et relationnel
- Maintenir et développer l’autonomie des bénéficiaires
- Assurer le lien avec les familles ou les aidants

savoir-être 

- Être empathique et bienveillant
- A l’écoute des résidents et patients
- Être patient pour instaurer une relation de confiance
- Dynamique
- Avoir le sens des responsabilités

salaire

Entre 1 500 et 2 200 euros bruts/mois
Ce métier s’exerce au sein d’associations, d’établissements hospitaliers, de maisons de retraite, ... ou sur le lieu de vie des personnes en relation avec différents intervenants (médecins, travailleurs sociaux, intervenants paramédicaux, famille). Les conditions d’exercice et les missions sont différentes selon la structure, le type d’intervention et le public (personnes âgées, en situation de handicap). Le salaire varie selon le lieu d’exercice. Le métier s’exerce en horaires décalés, par roulement, et peut s’exercer les weekends et jours fériés.

Assistant maternel

Assistant maternel F/H

les FORMATIONs

Pour exercer le métier d'assistant maternel, il faut obligatoirement obtenir un agrément délivré par les services départementaux de la Protection maternelle et infantile (PMI). Cet agrément reconnaît à l’assistant maternel un statut professionnel et atteste que toutes les conditions sont réunies pour l’accueil de jeunes enfants. Il est délivré pour une durée de cinq ans renouvelable.

Les assistants maternels doivent valider une formation pour obtenir l'agrément. Cette formation est gratuite. Elle est organisée et financée par les services du département.

La formation a une durée totale de 120 heures dont la première partie (80 heures) doit être validée avant de pouvoir commencer à accueillir des enfants.

Le diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (AEPE) et le titre professionnel Assistant maternel – Garde d'enfants préparent au métier d'assistant maternel. Sans être exigés, ces diplômes sont vivement recommandés afin d'obtenir l'agrément du conseil départemental.

les missions

La journée s’adapte au rythme des enfants. Les assistantes et assistants maternels construisent leur projet pédagogique et l’adaptent aux besoins de chaque enfant en proposant chaque jour des temps d’éveil, d’ouverture sur la nature, des activités de manipulation, de chants, etc.

L’accueil des parents et les temps de transmission sont importants. Ils consolident la relation de confiance avec le parent.

Sorties au relais petite enfance, à la bibliothèque, à la ludothèque, au parc, au musée, au théâtre, permettant l’ouverture vers d’autres enfants et adultes, font partie du quotidien des assistants maternels.

Comme tous les professionnels de la petite enfance, l'assistant maternel élabore un projet éducatif respectant la Charte d’accueil du jeune enfant.

  • observer les enfants afin de suivre et de favoriser leur éveil et leur développement ;

  • accompagner le jeune enfant dans ses besoins quotidiens (séparation, repas, change, sieste, jeux, activités) et assurer les soins quotidiens (hygiène, repas) tout en respectant le rythme de chaque enfant ;

  • proposer un programme d’activités ludiques et éducatives adaptées à l’enfant afin de stimuler son éveil ;

  • soutenir et écouter les parents, les informer du déroulement de la journée de l’enfant (transmissions écrites ou orales), de manière à assurer une continuité dans la satisfaction des besoins de l’enfant.

les compétences 

savoir-être 

  • Sensibilité à l’univers des tout-petits ;

  • Patience ;

  • Sens aigu de l'observation ;

  • Souci de la sécurité et de l’hygiène ;

  • Sens des responsabilités ;

  • Dynamisme et endurance ;

  • Capacités relationnelles ;

  • Pédagogie.

vidéo
 

salaire

Le taux horaire brut varie en fonction du niveau de formation de l'assistante maternelle. Il ne peut pas être inférieur au salaire horaire minimum fixé par la convention collective nationale des particuliers employeurs et de l'emploi à domicile.

Le salaire horaire brut ne peut pas être inférieur à 3,59 € par enfant (salaire horaire minimum prévu par la convention collective nationale des particuliers employeurs et de l'emploi à domicile majoré de 4 %).

Moniteur éducateur

moniteur éducateur F/H

les FORMATIONs

Aucun diplôme n’est exigé pour accéder à la formation de moniteur.trice éducateur.

 

Chaque établissement de formation organise des épreuves d’admission comprenant :

•Une épreuve écrite pour apprécier le niveau de formation générale

•Des épreuves orales destinées à évaluer les motivations, la maturité, le contrôle de soi etc.

La formation dure deux ans et comprend, en alternance :

•950 heures de cours théoriques

•28 semaines de stage pratique

Le diplôme est accessible par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE)

les missions

Il peut intervenir aussi bien dans le champ du handicap, de la protection de l’enfance, de l’insertion sociale et professionnelle et de la prévention spécialisée.

 

À travers un accompagnement particulier, il aide quotidiennement à instaurer, restaurer ou préserver l’adaptation sociale et l’autonomie de ces personnes.

 

Il participe ainsi à l’action éducative, à l’animation et à l’organisation de la vie quotidienne en liaison avec les autres professionnels de l’éducation spécialisée.

Le moniteur-éducateur ou la monitrice-éducateur apporte aux personnes en difficulté assistance et attention dans les actes élémentaires de la vie quotidienne. Il les aide à faire leur toilette, à prendre leurs repas, à se lever et à se coucher. Il peut également les épauler dans leurs démarches administratives.

 

Il met en œuvre des les projets éducatifs, des activités de soutien, d'apprentissage et de loisirs : travaux manuels et créatifs, expression corporelle ou verbale, ateliers de mécanique ou d'informatique, sorties culturelles et sportives... Le moniteur-éducateur intervient hors du temps de formation scolaire ou professionnelle et en dehors du temps consacré aux soins.

 

Le métier exige une grande disponibilité et un investissement personnel important. Ce professionnel, qui aime nécessairement les contacts humains, sait se montrer tout à la fois patient, attentionné et, parfois, ferme.

les compétences 

savoir-être 

•Disponibilité

•Investissement personnel

•Recherche du contact humain

•Patience, attention et fermeté

•Sens de l’écoute et de l’observation

  Ouverture d’esprit

•Bon équilibre émotionnel

•Dynamisme

•Sens pratique

salaire

Dans la fonction publique territoriale : 1 607 € brut par mois pour un moniteur-éducateur débutant. Selon la convention collective des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées (secteur privé) : 1 690 €.

vidéo
 

éducateur de jeunes enfants   F/H

Educateur de jeunes enfants

les FORMATIONs

les missions

Le diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE) est obligatoire pour exercer le métier d’éducateur de jeunes enfants. Il délivre un niveau d’étude bac +3.

Les éducatrices et éducateurs de jeunes enfants (EJE) assurent cinq fonctions :

  • instaurer une relation de confiance avec l’enfant et l’accompagner dans son développement, en lien étroit avec sa famille ;

  • élaborer et mettre en œuvre un projet social, éducatif et pédagogique en direction du jeune enfant en coopération avec sa famille ;

  • concevoir et conduire une action éducative au sein d’une équipe pluridisciplinaire et pluriprofessionnelle ;

  • élaborer un projet éducatif en lien avec les cadres institutionnels et les partenaires ;

        contribuer à la compréhension et à l’évolution du                          domaine éducatif et social de la petite enfance.

À partir de leurs connaissances spécifiques du développement du jeune enfant, ils contribuent à l’élaboration et à la mise en œuvre du projet social, éducatif et pédagogique. Ils veillent au maintien de la continuité éducative dans le respect du milieu familial, social et culturel de l’enfant.

En crèche, les éducatrices et éducateurs de jeune enfant aménagent l’espace et proposent des activités d’éveil aux enfants favorisant leur développement et les interactions avec les autres enfants.

Ils travaillent en équipe. Ils impulsent et mettent en œuvre le projet éducatif de l’établissement et font part à l’équipe de leurs observations quotidiennes pour une prévention et une prise en charge individuelle des enfants.

Les éducatrices et éducateurs de jeunes enfants peuvent évoluer rapidement vers des responsabilités de direction ou direction-adjointe. En tant que manager, ils veillent à la cohésion de l’équipe, en organisant des temps réguliers d’échanges. Ils sont soucieux des conditions de travail des professionnels au sein de la crèche et participe à leur formation continue. La gestion administrative et financière de la crèche fait également partie de leur quotidien.

les compétences 

savoir-être 

Sensibilité à l’univers des tout-petits;   

Capacité relationnelles;

Patience et disponibilité ;       

Sens aigu de l'observation ;

Résistance à la fatigue ;                 

Capacité d'analyse ;

Sens des responsabilités;      

Sens et capacité à travailler en équipe;

Souci de la sécurité et de l’hygiène;   

Pédagogie et créativité.

vidéo
 

salaire

Le salaire débutant d’un éducateur ou une éducatrice de jeunes enfants s’élève à 1 890 € brut.

Auxiliaire de puériculture

auxiliaire de puériculture   F/H

les FORMATIONs

les missions

Une formation obligatoire de 11 mois est nécessaire pour accéder au métier d’auxiliaire de puériculture. Le diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture (DEAP) se partage entre formation en milieu professionnel lors de stages d’immersion et cours théoriques en institut de formation.

La formation est accessible par la formation initiale, la formation continue et peut également être obtenu par la validation des acquis de l’expérience (VAE). Le candidat doit alors justifier des compétences professionnelles acquises en étant salarié ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme.

Des allégements et dispenses de formation sont prévus pour les personnes titulaires de certains diplômes : aide-soignant, assistant de régulation médicale, ambulancier, baccalauréat professionnel services aux personnes et aux territoires (SAPAT) ou accompagnement, soins et services à la personne (ASSP).

L’auxiliaire de puériculture est spécialisé dans l’accompagnement des nouveau-nés, des jeunes enfants et jusqu’à l’adolescence, qu’ils soient en bonne santé ou porteurs d’un handicap, atteints de maladies chroniques ou en situation de risque d’exclusion.

L’auxiliaire de puériculture réalise des activités d’éveil et des soins visant au bien-être, à l’autonomie et au développement de l’enfant. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité, mais aussi avec les autres professionnels et les aidants.

L’auxiliaire de puériculture participe à l’accueil et à l’intégration sociale d’enfants présentant un handicap, atteints de pathologies chroniques, en situation de risque d’exclusion ou de maltraitance.

Elle exerce sous la responsabilité d’un infirmier puériculteur diplômé d’État ou d’un infirmier, le cas échéant.

les compétences 

savoir-être 

  • Sensibilité à l’univers des tout-petits ;

  • Patience ;

  • Sens des responsabilités ;

  • Souci de la sécurité et de l’hygiène ;

  • Dynamisme et endurance ;

  • Capacités relationnelles ;

  • Sens aigu de l'observation ;

  • Sens du travail en équipe ;

  • Pédagogie.

vidéo
 

salaire

  • 1 873 € net par mois après 1 an de carrière ;

  • 2 031 € net par mois après 5 ans de carrière ;

  • 2 633 € net par mois après 20 ans de carrière ;

  • 2 968 € net par mois en fin de carrière.

Accompagnant éducatif petite enfance

accompagnant éducatif petite enfance  F/H

les FORMATIONs

Pour exercer ce métier, il faut être titulaire du CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE) délivré par le ministère de l’Éducation nationale. Le référentiel de cette formation a été créé par un arrêté publié au JO du 13 avril 2017. Ce diplôme remplace le CAP Petite enfance en enrichissant son programme de modules en fonction des lieux d’exercice (crèches, domicile, établissement d’accueil du jeune enfant, etc.). Les titulaires bénéficient ainsi de débouchés plus nombreux.

Les Accompagnants éducatif petite enfance :

  • accueillent, soutiennent et écoutent les familles, dans le respect de celles-ci, recueillent les informations relatives à l’enfant et informent les familles du déroulement de la journée de l’enfant (transmissions écrites ou orales), de manière à assurer une continuité dans la satisfaction des besoins de l’enfant ;

  • mettent en place, en continuité et en cohérence avec l’équipe, les propositions d’activités et l’accompagnement au jeu des enfants dont ils ont la responsabilité ;

  • accompagnent les enfants vers l’autonomie et l’apprentissage de la vie sociale (respect des règles et consignes liées à la vie en collectivité) ;

  • accompagnent le jeune enfant dans ses besoins quotidiens (séparation, repas, change, sieste, jeux, activités) et assurent les soins quotidiens (hygiène, diététique, prévention, information) tout en respectant le rythme de chaque enfant ;

assurent également l’entretien et l’hygiène des différents espaces de vie de l’enfant.

les compétences 

vidéo
 

les missions

Les accompagnantes et accompagnants éducatifs petite enfance (AEPE) veillent au bien-être et à la sécurité physique et affective de chaque enfant.

savoir-être 

  • Sensibilité à l’univers des tout-petits ;

  • Patience et respect d’autrui ;

  • Sens aigu de l'observation ;

  • Souci de la sécurité et de l’hygiène  ;

  • Sens des responsabilités ;

  • Dynamisme et endurance ;

  • Capacités relationnelles ;

  • Pédagogie.

salaire

Salaire et conditions de travail : Un spécialiste de ce domaine gagne un salaire entre 1565 et 2216 euros bruts par mois.

Agent de crèche

agent de crèche  F/H

les FORMATIONs

Le diplôme ne sera pas un critère prioritaire pour occuper le poste d’agent de crèche. Cependant, être titulaire d’un Bac professionnel ou d’un CAP en lien avec les services, l’hygiène, la propreté et la maitrise des normes HACCP sera un vrai plus.

  • Connaitre les techniques d’hygiène, de propreté et de sécurité

  • Connaitre les besoins des enfants âgés de 0 à 3 ans : alimentation, sieste, etc.

  • Savoir mettre en place des activités propice à l’éveil et au développement des enfants.

  • Savoir repérer des signes de mal-être et réagir en conséquence.

les compétences 

les missions

L’agent de crèche exerce son métier sous la responsabilité du directeur de crèche et de l’auxiliaire de puériculture. Il a pour mission de veiller au bien-être des enfants et de les accompagner tout au long de la journée.

savoir-être 

Occuper le poste d’agent polyvalent ou d’agent d’entretien dans un établissement d’accueil Petite enfance nécessite des qualités particulières.

Avoir le sens du service est la qualité première essentielle pour exercer la profession d’agent de crèche. Être doté d’un bon relationnel, savoir faire preuve de patience ainsi que d’une grande capacité d’organisation et d’anticipation des besoins seront aussi de précieux atouts dans ce métier… et bien sûr, apprécier la compagnie des enfants !

L’agent de crèche est aussi essentiel à l’équipe que les éducateurs de jeunes enfants, infirmiers, auxiliaires de puériculture, etc… C’est la combinaison des compétences de tous ces professionnels qui apportera aux enfants un accompagnement optimal pour grandir et s’éveiller dans les meilleures conditions.

salaire

Salaire moyen : 1 100€ – 1 500€

Garde d'enfant à domicile

garde d'enfant à domicile F/H

les FORMATIONs

ll n’est pas nécessaire d’être diplômé pour devenir garde d’enfants à domicile. Cependant, la formation reste très encouragée car le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile est compétitif et être formé peut permettre de se démarquer auprès des parents !

  • accompagner le jeune enfant dans ses besoins quotidiens (séparation, repas, change, sieste, jeux, activités) et assurer les soins quotidiens (hygiène, diététique, prévention, information) tout en respectant le rythme de chaque enfant ;

  • observer les enfants afin de suivre et de favoriser leur développement ;

  • proposer des activités ludiques et éducatives adaptées à l’enfant afin de stimuler son éveil ;

  • soutenir et écouter les parents, les informer du déroulement de la journée de l’enfant (transmissions écrites ou orales), de manière à assurer une continuité dans la satisfaction des besoins de l’enfant.

les compétences 

vidéo
 

les missions

Les gardes d'enfants à domicile veillent au bien-être, à l'alimentation, à l'hygiène et à la sécurité des enfants dont ils s'occupent, membres d'une ou plusieurs familles… Proposer des temps d’éveil, des activités en lien avec la lecture, la nature, la manipulation, etc. est essentiel car cela contribue au développement de l’enfant. Instaurer une très bonne relation de confiance avec les parents pour respecter leurs principes éducatifs et signaler toutes difficultés constitue un gage de réussite dans ce métier.

Si l'enfant est en bas âge, les gardes d'enfants à domicile exercent le même travail que les assistantes maternelles et assistants maternels. Si l'enfant est scolarisé, ils peuvent être amenés à aller le chercher à la sortie de l'école, à le faire déjeuner ou goûter. Ils surveillent son travail scolaire et l'aident si nécessaire, lui font prendre le bain, le font dîner...

savoir-être 

  • Sensibilité à l’univers des tout-petits ;

  • Patience ;

  • Sens aigu de l'observation ;

  • Souci de la sécurité et de l’hygiène ;

  • Sens des responsabilités ;

  • Dynamisme et endurance ;

  • Capacités relationnelles ;

  • Pédagogie.

salaire

Le salaire horaire minimum pour les gardes d’enfants à domicile est le Salaire minimum conventionnel Garde d'enfant Niveau 3 : 12,01 € bruts par heure.

éducateur spécialisé

éducateur spécialisé F/H

les FORMATIONs

Diplôme requis et conditions d'admission

Peuvent être admis en formation, les candidats remplissant au moins une des conditions suivantes:

  • Être titulaire du baccalauréat ;

  • Être titulaire d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau 4 ;

Bénéficier d’une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l’article L. 613-5 du code de l’éducation.

Les candidats doivent satisfaire aux modalités d’accès à la formation organisées par chaque établissement de formation :

  • Formation initiale (y compris en apprentissage) :

  • Modalité d'inscription : Parcoursup ;

  • Modalités d'admission : un dossier dématérialisé et un entretien

  • Formation continue (y compris contrat de professionnalisation) :

  • Modalité d'inscription : envoi du dossier à l'établissement de formation ;

  • Modalités d'admission : un dossier et un entretien

les compétences 

  • Contribuer au développement et au maintien de l’autonomie de la personne ;

  • Réaliser les démarches socioéducatives avec ou pour la personne auprès d’organismes sociaux, médicaux, employeurs, enseignants ;

  • Accompagner les personnes vers une insertion professionnelle ;

  • Identifier les problèmes ou les risques sociaux de la personne ;

  • Aider à maintenir le lien social et familial ;

  • Sensibiliser aux thèmes de la violence, la toxicomanie, la sexualité, l’illettrisme ;

  • Apporter un appui personnalisé par des conseils et du soutien.

vidéo
 

les missions

Il accompagne, dans une démarche éducative et sociale globale, des personnes, des groupes ou des familles en difficulté dans le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d’intégration ou d’insertion.

Il peut intervenir aussi bien dans le champ du handicap, de la protection de l’enfance, de l’insertion sociale et professionnelle et de la prévention spécialisée.

Les éducateurs spécialisés travaillent auprès des enfants, adolescents, adultes, familles et groupes en situation de vulnérabilité ou de handicap auprès desquels il contribue à créer les conditions pour qu’ils soient protégés et accompagnés, considérés dans leurs droits et puissent les faire valoir.

L’éducateur spécialisé contribue au processus de socialisation et d’autonomie des personnes. Il favorise le renforcement des liens sociaux et des solidarités dans l’environnement des personnes et de la société.

Il aide au développement de la personnalité et à l’épanouissement de la personne et peut contribuer à son insertion socioprofessionnelle.

savoir-être 

  • Grande attention aux problèmes sociaux et humains ;

  • Capacité à travailler en équipe ;

  • Créativité ;

  • Sens des responsabilités ;

  • Engagement personnel ;

  • Capacité d'écoute ;

  • Solide équilibre psychologique.

salaire

Entre 1 500 et 1 900 euros nets mensuels en début de carrière (avec la revalorisation actée en 2022).

Technicien de l'intervantin sociale et familiale

technicien de l'intervention sociale et familiale F/H

les FORMATIONs

Les diplômes recommandés

  • Diplôme d'État de technicien d'intervention sociale et familiale (DETISF)

BTS Économie sociale familiale (BTS ESF)

les compétences 

  • Assurer l'accompagnement des personnes de façon individuelle ou dans le cadre d'actions collectives.

  • Accompagner et motiver la personne pour la réalisation de ses activités dans son cadre de vie.

  • Contribuer à l'aménagement du logement et participer concrètement aux activités domestiques de la vie quotidienne.

  • Soutenir la fonction parentale (Exemple : stimuler le lien parents enfants).

  • Prévenir et aider à gérer les situations de maltraitance.

  • Informer les personnes pour l'accès aux droits.

  • Travailler en collaboration avec les professionnels intervenant autour de la famille.

  • Assurer le relais entre individus, collectivités et structures instituées.

les missions

Ce professionnel intervient auprès des familles et des personnes qui traversent des difficultés passagères.

Son objectif est de préserver leur autonomie et de les soutenir, en les aidant dans leur quotidien.

À l'occasion d'une hospitalisation, d'un décès, d'une naissance, d'un handicap, etc., le technicien de l'intervention sociale et familiale soulage et épaule la famille dans les tâches quotidiennes (courses, ménage, repas, aide à la toilette, aide aux devoirs…). Il peut également participer à la gestion du budget et accompagner les personnes dans les démarches administratives. Il facilite le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées et contribue à l'insertion sociale des personnes en voie de marginalisation.

savoir-être 

Le sens de l'organisation et des responsabilités, la capacité d'adaptation, d'anticipation et de communication… figurent parmi les nombreuses qualités requises pour exercer ce métier. Patient, discret et faisant preuve de tact, le technicien de l'intervention sociale et familiale est respectueux des personnes chez qui il intervient. S'il garde une certaine distance, c'est à la fois pour favoriser l'autonomie des familles et pour se préserver sur le plan émotionnel.

salaire

Le salaire médian pour les emplois tisf en France est € 24 652 par an ou € 13.55 par heure. Les postes de niveau débutant commencent avec un salaire environnant € 22 758 par an, tandis que les travailleurs les plus expérimentés gagnent jusqu'à € 27 000 par an.

bottom of page